Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact pour contacter le cabinet.

Inégalités de santé et coronavirus

En partenariat avec la Mutualité Française et Animée par Emmanuelle Caillé, la question des violences faites au femmes au temps du Coronavirus.
En partenariat avec la Mutualité Française et Animée par Emmanuelle Caillé, la question des...
03/06/2021 © Youtube

C'est un fait : la période du confinement a été le théâtre de nombreuses affaires de violences faites aux femmes, avec une hausse de près de 40% des dépots de plainte sur la période.

Anne Bouillon propose une lecture des évènements a posteriori et dresse le constat suivant :

- face aux contraintes sanitaires, les personnels de justice ont été empéchés de faire leur travail, laissant à l'abandon des situations qui se réveleront dramatiques par la suite;

- le confinement est un blanc seing à l'attention des conjoints violents, lesquels se retrouvent mécaniquement en situation d'agissement total, sans contrôle ni sans regard extérieur qui pourrait sauver la situation des victimes (enfants y compris);

- sans compter les "nouveaux cas", générés par le confinement lui-même et l'enfermement contraint des familles, source de conflits et de nouvelles violences jusqu'ici en sommeil.

Cliquer dans le lien pour accéder à la video

 

  Partager cet article

Kiosque

Top