Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact pour contacter le cabinet.

Violences conjugales, la protection en souffrance

Deux ans après le lancement du Grenelle contre les violences conjugales, la question de la protection des victimes reste en suspens.
Deux ans après le lancement du Grenelle contre les violences conjugales, la question de la protection...
03/09/2021 © Stéphane Lagoutte (Myop p)

Par Sylvie Ballet et Alexandra Pichard (Libération du 3 septembre 2021)

Lancé à grand renfort de communication, le Grenelle des violences faites aux femmes n'est pas au rendez-vous des résultats deux ans plus tard. Le déclencheur sera probablement l'affaire Chahinez, qui avait déclenché une marée d'indignation à travers tout le pays, faute de moyens efficaces pour endiguer ce type de drame. Malgré les intentions, la peur reste là et les réseaux sociaux apparaissent comme les seules échappatoires à la l'insuffisance chronique des pouvoirs publics.

Une hausse insuffisante des places en hébergement d'urgence

Pour Anne Bouillon, "Il faut proposer des solutions concrètes. Protéger les victimes ne fait pas partie de l'ADN de l'institution judiciaire et n'est pas au coeur de la chaîne pénale, créée pour engager des poursuites, sanctionner les coupables et réparer les dommages créés aux victimes".

Lire l'article complet (lien PDF)

  Partager cet article

Kiosque

Top